GANG, RAP, DANSE, HOMOSEXUALITÉ ET EXIL : 3 DOCUMENTAIRES À NE PAS LOUPER

À l'occasion du "Mois du Doc", votre cinéma Rex vous propose 3 documentaires de création.

Qu'est-ce que le documentaire de création ?

Il apporte un "point de vue documenté qui parvient à révéler la raison cachée d’un geste, à extraire d’une personne banale et de hasard, sa beauté intérieure ou sa caricature..." De plus, avec le documentaire de création "le cinéaste se pose des questions de forme et pas seulement de contenu."

Mardi 8/11 à 20h30

SILENT VOICE de Reka Valerik / 51 min

EN PRÉSENCE D'UN MEMBRE DE L'ÉQUIPE DU FILM – en partenariat avec Les Yeux Verts - Pôle d'éducation aux Images en Nouvelle-Aquitaine et le Festival du Cinéma de Brive.

Jeune espoir du MMA (Mixed Martial Arts) Khavaj a fui la Tchétchénie lorsque son frère a découvert son homosexualité et promis de le tuer, sous la pression des persécutions du régime de Kadyrov. Arrivé à Bruxelles, et devenu mutique face au choc de l’exil, le seul lien que Khavaj garde avec la Tchétchénie sont les messages vocaux que lui envoie sa mère. Le film dépeint les premiers mois de Khavaj en Belgique où, en vivant dans l’anonymat le plus total pour échapper à la diaspora tchétchène, il va tenter de construire une nouvelle identité.

Samedi 12/11 à 16h

LES INDES GALANTES de Clement Cogitore / 6min

En partenariat avec l’association New Danse Studio.

C’est une première pour 30 danseurs de hip-hop, krump, break, voguing… Une première pour le metteur en scène Clément Cogitore et pour la chorégraphe Bintou Dembélé. Et une première pour l’Opéra de Paris. En faisant dialoguer danse urbaine et chant lyrique, ils réinventent ensemble le chef-d’oeuvre baroque de Jean-Philippe Rameau, Les Indes Galantes. Des répétitions aux représentations publiques, c’est une aventure humaine et une rencontre aux enjeux politiques que nous suivons : une nouvelle génération d’artistes peut-elle aujourd’hui prendre la Bastille ?

Mardi 22/11 à 20h30

GHOST SONG de Nicolas Peduzzi / 1h16

Projection suivie d'une rencontre avec Jessé Miceli, réalisateur, membre de l'ACID, association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion .

Houston, Texas. Alexandra, Will et Nate se débattent pour survivre dans une ville qui dévore les gens comme les rêves. Ex-cheffe de gang ou gosses de riches reniés, chacun affronte ses démons tandis qu'un ouragan approche. « Ghost song », c'est la promesse d'un nouvel élan de vie, entre musique, hallucinations et espoirs de rédemption.